Nous deux,

Responsable de la chronique : Caroline Pinet
Nous deux

Les mots que l’on ne dit pas

Imprimer Par Caroline Pinet

sms_d_amour_arabe_Je_t_aime_

En 2015, à l’heure où les appareils numériques permettent de partager en réseau toute l’intimité des grands et des petits de ce monde ; à l’heure où la téléréalité dévoile tout le privé, et que nombre de blogueurs exposent un journal intime, qu’en est-il de la communication dans le couple ? Doit-on tout se dire ?

L’idée de tout se dire paraît séduisante de prime abord, car ce qui est caché ressemble à une trahison conjugale. L’autre peut-il exister en dehors de moi ?

Lors d’une retraite pour couples, alors qu’on nous demandait s’il fallait tout se dire, une des participantes prit la parole. Ce qu’elle dit nous marqua : « Non, dit-elle, on ne peut pas tout se dire. Je me retiens de dire des choses qui pourraient être lourdes à entendre. Je fais un effort pour ne pas partager mes idées plus sombres qui pourraient être lourdes. Cela m’oblige à faire un effort sur moi-même et m’amène à me débarrasser d’idées tristes ou mauvaises à l’égard d’une situation ou d’une personne. Je ne veux pas être lourde à porter pour l’autre. Chacun a assez de ses pensées noires sans en faire porter d’autres à celui qui partage notre vie. »

Celui qui animait la retraite a alors rajouté ceci : « C’est vrai, nous ne devons pas forcément tout partager avec l’autre. Comme le mentionnait Sandrine, ce peut être une bonne chose de ne pas partager des pensées futiles négatives. On n’est pas obligé de tout se dire, mais cela ne veut pas dire que l’on est autorisé ainsi à cacher des choses à l’autre. Ne pas tout dire est différent de cacher une certaine vérité qui pourrait chagriner l’autre. Si je cache des choses à l’autre, je mens, et cela n’est jamais  bien pour la relation conjugale. Il y a une différence entre s’abstenir de dire des choses futiles qui pourraient nous emmener à, par exemple, critiquer ensemble une autre personne. Se taire alors est sain. Mais, se taire alors que l’on veut dissimuler une information à l’autre entache la relation de couple. »

Taire certains de nos états d’âme pour ne pas envahir de tristesse l’autre, voilà qui est bienveillant. Partager l’essentiel, la vérité, sous le regard de Dieu voilà ce que nous devrions souhaiter communiquer ensemble. Les mots d’amour eux, ne devraient jamais être tues. Mais parfois, il y a des mots que l’on ne dit pas car ces mots d’amour et de bonheur n’existent pas…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous deux

Les autres chroniques du mois