Billet hebdomadaire,

Responsable de la chronique : Denis Gagnon, o.p.
Billet hebdomadaire

L’être humain, une icône de Dieu

Imprimer Par Denis Gagnon, o.p.

Connaissez-vous Jésus de Nazareth? Que savez-vous de lui? Avec quels yeux le regardez-vous?

Nous avons souvent tendance à auréoler le fils de Marie. À l’envelopper de mystère comme si sa filiation divine était une évidence. Il arrive parfois que nous minimisons l’homme Jésus pour accéder le plus rapidement possible au Fils de Dieu.

Attitude dangereuse. Dieu a choisi de nous rejoindre en devenant un être humain. C’est par ce chemin d’humanité que nous pouvons le rencontrer.

Jésus a vécu à Nazareth, citoyen de ce petit village, fils d’ouvrier qui a travaillé fort comme les gens de son patelin, qui s’est amusé comme tous les autres gamins de ce temps-là. Il a été bouleversé par des malheurs. Il a souffert dans son corps comme dans son esprit. Il a cherché et il a trouvé. Il a donné sens à sa vie et à celle de ses voisins. Il a reçu de l’affection de ses proches et il a aimé à son tour. Un homme serviable, sensible, convainquant, heureux…

C’est à fréquenter cet homme que nous pouvons accéder à la rencontre de Dieu. En croisant le visage de Jésus, nous contemplerons le visage de Dieu. En écoutant sa parole, nous serons attentifs à la Parole de Dieu.

De nos jours, Jésus n’est pas parmi nous en chair et en os. Mais il veut être présent dans le pauvre et le petit. À travers eux, je vois Jésus, je vois Dieu.

Témoins de la souffrance, des ravages du mal, nous pouvons chercher Dieu et nous buter sur son silence. Jésus nous invite à tendre l’oreille et à porter notre regard vers le Syrien mitraillé par son compatriote. Quand la télé te présente un enfant le ventre gros et durci par la malnutrition, tu rencontres le Fils de Dieu affamé, mal nourri. Le malade  sur son lit d’hôpital, l’adolescent victime d’intimidation, le vieillard angoissé devant l’approche de la mort : autant de chemins que Dieu prend pour nous rencontrer. La souffrance est une icône de Dieu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Billet hebdomadaire

Les autres chroniques du mois