Le rosaire dans la ville,

Responsable de la chronique : Simon Lessard
Le rosaire dans la ville

Qui donc est ce roi de gloire ?

Imprimer Par Simon Lessard

La Présentation du Seigneur au Temple. (Lc 2, 22-40)

5186874-7738364

« Soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez. » Mais qui cherchez-vous ? Un grand Seigneur, un Dieu tout-puissant ! « Qui pourra soutenir les jours de sa venue ? » Il sera le Seigneur des armés, le fort le vaillant, le vaillant des combats. « Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ? » Devant lui tout genou fléchira. Il sera la Justice et la Vengeance qui détruira tous nos ennemis. « Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs. Il s’installera pour fondre et purifier… »

Qu’il entre le roi de gloire, le Seigneur, le Dieu de l’univers !

Mais qui donc est ce roi de gloire ?

Il est venu dans son Temple le Seigneur, la prophétie de Malachie disait vrai, mais nous voyions tout faux. Il est venu dans son Royaume le roi de gloire, mais il est entré par le trou d’une aiguille, en se dépouillant, en s’abaissant, en se vidant lui-même, partageant notre condition humaine, devenant en tout semblable à nous.

Qu’il entre le roi de gloire ! Mais qui donc est ce roi de gloire ?

Il est venu dans son temple, mais dans un temple de pierres vivantes. Il est un grand Seigneur, mais par la grandeur de son humilité. Il est Dieu tout-puissant, mais par la toute-puissance de sa miséricorde. Il est Seigneur des armées, mais des armées des faibles et des petits. Il est le vaillant des combats, mais aux combats des persécutions. Tous les genoux ont fléchit devant lui, mais pour s’abaisser à la hauteur d’un enfant. Il est notre Justice, mais par la justice du pardon. Il est notre vengeance, mais étant lui-même la Victime. Il a fondu et purifié nos ennemis, mais par le feu et les eaux de l’amour.

Qu’il entre le roi de gloire ! Mais qui donc est ce roi de gloire ?

Il est venu dans son Temple le Seigneur, mais il est venu comme un signe de contradiction, provoquant la chute de nos idoles et relevant l’espérance de nos cœurs. Il est entré dans nos temples et il a déchiré les voiles qui masquaient nos pensées secrètes.

Qu’il entre le roi de gloire ! Mais qui donc est ce roi de gloire ?

C’est le Seigneur que vous ne cherchiez plus. C’est l’enfant de Bethléem, le charpentier de Nazareth, le mendiant de Galilée, le crucifié de Jérusalem. Qui donc est ce roi de gloire ? C’est le Seigneur, le grand prêtre miséricordieux et digne de confiance, c’est lui le roi de gloire !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le rosaire dans la ville

Les autres chroniques du mois