Aventure spirituelle,

Responsable de la chronique : Suzanne Demers, o.p.
Aventure spirituelle

John Donne. Prêtre (1572-1631)

Imprimer

En mars 1631, après avoir fait le plus beau de ses sermons, John Donne, prêtre et poète au nombre des plus grands de la littérature anglaise, s’éteignit à cinquante-neuf ans.

Né en plein cœur de Londres d’une famille catholique il était resté très tôt orphelin de père. Adolescent, il s’était montré à la fois étudiant sérieux et brillant, et passionné de la belle vie si l’on en croit les pièces qu’il composait dans ses jeunes années.

Passé peu après ses vingt ans à l’Église d’Angleterre, au terme d’une lente réflexion, Donne épousa Ann More, une jeune fille encore mineure sans la permission de son tuteur. Incarcéré, il perdit tous les projets de carrière qui s’étaient ouverts à lui en raison de son talent. Cependant, il trouva une plénitude de sens pour sa vie dans la famille (Ann lui donnera douze enfants).
Poète d’une très grande finesse, capable de narrer de façon incomparable la beauté de l’amour humain comme de l’amour divin, Donne

n’écrivait pas tant pour être publié que pour partager son art avec ses amis les plus chers.
Après avoir plusieurs fois refusé l’ordination presbytérale qu’on lui proposait, Donne finit par I’accepter un an après avoir été élu au Parlement, sur la requête du roi Jacques en personne.

Dans la dernière partie de sa vie, il mit son extraordinaire faculté d’écrivain, qu’il avait reçue comme un don, au service d’une intense activité de prédicateur, qui fera de lui Ie doyen de la cathédrale Saint-Paul de Londres. Ses sermons, splendides sur Ie plan littéraire, riches de citations bibliques et patristiques, serviront longtemps de modères de prédication dans l’Église d’Angleterre.

Témoins de Dieu, Martyrologe universel, Bayard pp. 215-216

Aventure spirituelle

Les autres chroniques du mois