Aventure spirituelle,

Responsable de la chronique : Suzanne Demers, o.p.
Aventure spirituelle

Damiana. Moniale et martyre (lVe siècle)

Imprimer

Au tout début du IVe siècle, dans la province égyptienne de Parallos, au nord du delta du Nil, meurent décapitées Damiana, la prieure, et les quarante moniales de son monastère.

Fille de Marcus, gouverneur local, Damiana avait été instruite dans la foi par son père. À quinze ans, saisie du désir de s’adonner totalement à la prière et à la méditation des Écritures, elle demanda l’autorisation de se retirer avec quelques compagnes dans un lieu adapté à la vie monastique Magnus qui était homme très magnanime leur fit alors construire un monastère bien protégé.

Survinrent les persécutions de Dioclétien. Marcus, étant donné sa situation, fut parmi les premiers à être invité à apostasier. Ce qu’il fit, du moins dans un premier temps. Damiana en personne, par son grand courage et son énergie, convainquit en effet son père à renier son apostasie. Ce dernier se mit alors à confesser publiquement sa propre foi et il fut décapité.

L’empereur, ayant appris le rôle de Damiana et de ses compagnes dans ce qui s’était produit, tenta, mais en vain, de les amener à apostasier. Elles moururent toutes martyres : et sur le lieu de leur martyr existe aujourd’hui encore un monastère féminin qui porte leur nom.

Aventure spirituelle

Les autres chroniques du mois