Aventure spirituelle,

Responsable de la chronique :
Aventure spirituelle

Benoit Joseph Labre (1748-1783)

Imprimer

Le Mercredi saint 1783 s’éteignait à Rome Benoît Joseph Labre, vagabond de Dieu.
Natif d’Amettes (aujourd’hui dans le diocèse d’Arras), dans le nord de la France, il reçut une instruction suffisante pour lire en latin les grands textes spirituels de son temps.

Benoît, dès son plus jeune âge, comprit qu’il était appelé à la vie monastique, mais rechercher sa vocation ne se fit pas sans difficultés.

De fait, il fut refusé par diverses chartreuses à cause de son âge précoce et d’une santé délicate. Les trappistes, de leur côté, ne le jugèrent pas apte à mener une vie religieuse traditionnelle.

Le jeune Labre ne se le tint pas pour dit et partant de ses propres limites et du refus qu’il avait essuyé, il parvint à discerner l’appel à une forme de témoignage différent et en même temps profondément évangélique. Devenu pèlerin sans demeure fixe, en quête de la cité future, Benoît s’immergea dans la prière, qui ne l’abandonnera plus jusqu’à la mort, et visita les grands centres de l’Europe chrétienne, avec pour tout bagage le Nouveau Testament, le bréviaire et l’Imitation de Jésus Christ.

Arrivé à Rome à vingt-huit ans, il y vécut comme un vagabond pendant sept ans, allant d’une église à l’autre et dormant dans les ruines du Colisée, à l’écoute des pauvres et des pèlerins, ami des hérétiques et des non-croyants, totalement abandonné à l’amour miséricordieux de Dieu, son rêve de petit garçon.

À sa mort, on n’entendait qu’une voix dans les rues de Rome: « Le saint est mort», et des milliers de pauvres et de vagabonds voulurent assister à ses funérailles à Sainte-Marie-des-Monts.

Benoît Labre, vagabond de Dieu et pauvre à la suite du Christ, témoigne au cœur de l’Église d’Occident que la sainteté est un paradoxe possible, qui le place auprès des grandes figures des «fol en Christ» des Églises d’Orient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aventure spirituelle

Les autres chroniques du mois