Aventure spirituelle,

Responsable de la chronique :
Aventure spirituelle

Charbel Makhlouf. Moine (1828-1898)

Imprimer

L’Église maronite fait aujourd’hui mémoire de Charbel Makhlouf, moine et ermite.
Issu d’une famille très pauvre, Yussef Makhlouf naquit à Bekaakafra, village de la montagne libanaise. Resté orphelin, le jeune Yussef s’enfuit au monastère de Saint-Maron à Innaya, où il devint moine sous le nom de Charbel.

Sa vie de prière intense et d’une extrême simplicité l’amena vite à désirer une plus grande intimité avec Dieu. À quarante-sept ans, Charbel fut autorisé à se retirer dans l’ermitage attenant au monastère; c’est là qu’il vécut jusqu’à sa mort, dans le silence et la vie cachée, en compagnie de Macaire. Le 24 décembre 1898, âgé de soixante-dix ans, il s’en alla vers le Père, ce qu’il avait si ardemment désiré.

Charbel Makhlouf, presque inconnu durant sa vie, après sa mort a été et reste encore un des saints les plus populaires au Liban, aimé par les chrétiens de toutes confessions, tout comme par les druzes et les musulmans, qui ont tous reconnu en lui un homme totalement abandonné en Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aventure spirituelle

Les autres chroniques du mois