Aventure spirituelle,

Responsable de la chronique :
Aventure spirituelle

Albert Schweitzer

Imprimer

En 1965, à Lambaréné, au Gabon, meurt Albert Schweitzer, théologien luthérien et témoin de l’Évangile.

Né à Kaysersberg, en Alsace, Albert Schweitzer sut mettre pleinement à profit les multiples talents dont il était doté. D’abord organiste de grand renom, il fut l’interprète efficace de Bach, puis en sa qualité de pasteur protestant, muni d’une licence libre d’enseignement du Nouveau Testament à l’université de Strasbourg, il publia des études qui furent de véritables bornes milliaires pour l’étude du Nouveau Testament au XXe siècle. Dans ces ouvrages, Schweitzer mit ordre aux nombreux excès de l’époque dans le domaine de la recherche sur le Jésus historique, mais il apporta aussi une contribution fondamentale à l’étude de l’exégèse et de la spiritualité paulinienne.

Convaincu qu’on ne peut vraiment trouver Jésus qu’en marchant sur ses traces, Schweitzer devint docteur en médecine et ouvrit un hôpital au Gabon, en 1913; c’est là qu’il vivra une grande partie de ses jours entièrement dévoué à la promotion de la vie qui pour lui constituait la seule base possible pour une éthique humanisante

Albert Schweitzer reçut le prix Nobel de la paix en 1952; à la mort de son épouse, en 1957, il retourna à Lambaréné, où il lutta jusqu’à la fin pour donner la vie à ses malades.

Lecture

Albert Sschweitzer « Épilogue » de Histoire des recherches sur la vie de Jésus

Dans le judaïsme tardif, les dénominations de Jésus messie, fils de l’homme et fils de Dieu, sont devenues pour nous des figures historiques. Quand lui-même se servit à son propos de ces titres, il exprima dans l’esprit de son temps le sens qu’il avait de sa propre conscience. Nous ne trouvons aucune dénomination qui sache nous rendre compte de son essence.

Il vient à nous comme un inconnu sans nom tout comme, sur la rive du lac, il aborda ces hommes qui ne savaient qui il était. Il nous dit la même parole : « Suis-moi ! », et nous place face aux tâches qu’il doit résoudre à notre époque. Il commande. Et il se révélera à ceux qui lui obéissent, qu’ils soient raisonnables ou fort peu. Il se révélera dans la paix, dans l’activité, dans les luttes et dans les souffrances que ceux-ci vivront en communion avec lui. Et ils feront l’expérience de qui il est, comme on connaît un secret ineffable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aventure spirituelle

Les autres chroniques du mois