Témoins du Christ,

Responsable de la chronique : Marius Dion, o.p.
Témoins du Christ

Sur la Colline de Ruli au Rwanda

Imprimer Par Miriam Zapeta

Les sœurs Dominicaines de l’Annonciation sont arrivées au Rwanda en 1969 et, depuis leur arrivée, elles aident la population de Ruli par différents services, comme la santé, l’éducation, la catéchèse, l’accompagnement des différents mouvements et d’autres activités sociales et promotionnelles au sein de la paroisse et, en même temps, elles sont porteuses d’une spiritualité et la partagent, avec ceux qui travaillent avec elles chaque jour ou qui leur rendent des services. C’est pourquoi, dans leurs différents services, au moment de donner un saint patron ou une patronne, elles n’ont pas hésité un instant à proposer le nom d’un saint ou d’une sainte dominicaine.

SAINT MARTIN DE PORRES

Un saint qui a développé le charisme dominicain de compassion par des services très simples. Infirmier et toujours au service des pauvres et des malades ! Nos sœurs ont bien voulu donner ce nom au dispensaire de Ruli, en 1970. La béatification de Martin de Porrès approchait en ce temps-là et, imprégnées par son esprit, elles voulaient le proposer comme modèle pour tous les ouvriers du dispensaire.

En 2001, lorsqu’on a instauré les Communautés ecclésiales de base dans notre paroisse et, à l’hôpital il y a avait une petite communauté qui partageait la Parole de Dieu, elle a voulu aussi garder ce même nom. Plus tard, en 2005, lors de la bénédiction de la chapelle de l’hôpital, les soeurs voulaient que Saint Martin de Porrès soit le patron de la chapelle et de l’hôpital. Dans le souci d’une pastoral avec les malades la chapelle a été construite comme réponse à leurs besoins et de ceux du personnel pour se recueillir devant le Seigneur, afin de trouver le réconfort et Martin de Porrès restera donc notre intercesseur devant le Seigneur.

SAINTE CATHERINE DE SIENNE

En 2001, don d’une centrale de la Paroisse de Ruli, plus précisément la centrale de Munanira, au sein d’une Communauté ecclésiale de base, où il y avait beaucoup de divisions et les membres cherchaient un saint ou sainte à qui se confier afin que la paix revienne, et grâce à la suggestion d’un catéchiste, ils ont adopté le nom de Sainte Catherine de Sienne, à cause de l’esprit de paix et d’unité qui l’habitaient, tout en cherchant toujours le bien de l’Église. Celle qui a été capable de ramener le Pape à Rome, à plus forte raison, pouvait-elle intercéder pour que les membres divisés reviennent à la communauté. Ainsi, Sainte Catherine est-elle très connue dans une centrale de notre paroisse.

SAINTE ROSE DE LIMA

C’est en 2002 que l’École des Infirmières a ouvert ses portes à tous ceux qui voulaient servir les gens dans le domaine de la santé. De nouveau, le choix de la patronne de cette école est tombé sur une sainte dominicaine: Sainte Rose de Lima, car à son époque, elle s’est occupée des malades et elle peut-être un bon modèle pour les élèves, en majorité des filles.

Sr Miriam Zapeta
Bulletin de la famille dominicaine du Rwanda et du Burundi no 52 p. 33

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Témoins du Christ

Les autres chroniques du mois