Dieu en famille,

Responsable de la chronique :
Dieu en famille

Regarde ta famille assemblée

Imprimer Par Elaine Champagne

Dans la célébration eucharistique, nous prions pour la « famille de Dieu rassemblée pour lui rendre grâce ». Cette famille est formée de nous tous, croyantes, croyantes, et chercheurs de Dieu, réunis dans le quotidien de nos efforts pour un monde meilleur, réunis également pour prier Dieu. Cette famille, c’est l’Église, avec un grand « É ».

Mais il y existe aussi cette première famille, qui nous est justement plus « familière », constituée de nos proches, des gens que nous côtoyons au quotidien, parents, enfants, conjoints. Nous y vivons l’affection et la tendresse; nous y rencontrons les défis présents à toute relation. Tous, à notre manière, nous cherchons activement à contribuer au bonheur des membres de notre famille. Si nous sommes croyants et croyantes, si nous sommes chercheurs de Dieu, ensemble, notre famille d’affection est, elle aussi, cellule d’Église. C’est l’Église du quotidien, l’Église domestique, l’Église familiale. Nous faisons Église, ensemble, à la maison.

Lorsque nous allons à l’église avec un petit « é », le bâtiment, c’est pour rencontrer Dieu. Nous le croyons présent à l’église. L’église est ce lieu sacré, le Temple, où Dieu est présent. Mais s’il est un lieu où Dieu aime à être présent, c’est bien dans le temple de l’Église avec un grand « É », particulièrement dans nos cellules d’Église, nos familles. Dieu aime se faire tout proche! Ainsi, la famille qui cherche Dieu devient espace sacré. Dieu y habite comme en son Temple. Dieu s’y cache et s’y révèle aussi. À nous de l’y rencontrer!

Dans cet esprit, je vous propose cette prière de R.L. Stevenson, tirée du très beau livre : « Écoute Seigneur ma prière », de Jean-Pierre Dubois-Dumée, chez Desclée de Brouwer, 1988.

Seigneur, daigne jeter un regard
sur ta famille ici assemblée.
Nous te remercions pour cette demeure qui nous abrite,
pour l’amour qui nous unit,
pour la paix d’aujourd’hui et l’espérance de demain,
pour la santé, le travail, et la nourriture.
Fais que la paix règne dans notre petit univers.
Purifie nos cœurs de toute animosité cachée.
Accorde-nous la grâce de patienter
et de persévérer.

A nous qui t’offensons, donne la mansuétude,
afin que nous acceptions et pardonnions
les offenses des autres.
A nous qui sommes négligents, donne l’indulgence,
afin que nous supportions de bon cœur
la négligence d’autrui.
Donne-nous le courage et la gaieté,
et le repos de l’esprit.
Conserve-nous nos amis.
Donne-nous d’être, jusqu’aux portes de la mort,
fidèles et aimants les uns envers les autres.

Comme l’argile recourt au potier,
comme le moulin recourt au vent,
comme les enfants recourent à leur père,
nous recourons à toi,
implorant ton aide et ta miséricorde
au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ, amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dieu en famille

Les autres chroniques du mois