Dieu en famille,

Responsable de la chronique :
Dieu en famille

Les enfants

Imprimer Par Charles Péguy

Cette naissance
Perpétuelle.
Cette enfance
Perpétuelle. Qu’est-ce que l’on ferait, qu’est-ce que l’on serait, mon Dieu, sans les enfants. Qu’est-ce que l’on deviendrait.

* * *

On croit que les enfants ne savent rien.
Et que les parents et que les grandes personnes savent quelque chose.
Or je vous le dis, c’est le contraire.
Ce sont les parents, ce sont les grandes personnes qui ne savent rien.
Et ce sont les enfants qui savent
Tout.
(…)

Heureux non pas même, non pas seulement celui
Qui serait comme un enfant, qui resterait comme un enfant.
Mais proprement heureux celui qui est (un) enfant, qui reste un enfant.

* * *

Pour moi, dit Dieu, je ne connais rien d’aussi beau dans tout le monde
Qu’un gamin d’enfant qui cause avec le bon Dieu
Dans le fond d’un jardin.
Et qui fait les demandes et les réponses (C’est plus sûr).
(…)

Je ne connais rien d’aussi beau dans tout le monde, dit Dieu.
Qu’un petit joufflu d’enfant, hardi comme un page,
Timide comme un ange,
Qui dit vingt fois bonjour, vingt fois bonsoir en sautant.
Et en riant et en (se) jouant.
Une fois ne lui suffit pas. Il s’en faut. Il n’y a pas de danger.
Il leur en faut, de dire bonjour et bonsoir. Ils n’en ont jamais assez.
C’est que pour eux la vingtième fois est comme la première. Ils comptent comme moi.
C’est ainsi que je compte les heures.
Et c’est pour cela que toute l’éternité et que tout le temps
Est (comme) un instant dans le creux de ma main.
(…)

Or je le dis, dit Dieu, je ne connais rien d’aussi beau dans tout le monde
Qu’un petit enfant qui s’endort en faisant sa prière
Sous l’aile de son ange gardien
Et qui rit aux anges en commençant de s’endormir

* * *

Les enfants ne sont pas comme les hommes.
Pour les enfants jouer, travailler, se reposer, s’arrêter, courir, c’est tout un.
Ensemble.
C’est le même. Ils ne font pas seulement la différence.
Ils sont heureux.

* * *

Les enfants ne peuvent marcher, mais ils savent très bien courir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dieu en famille

Les autres chroniques du mois