Aventure spirituelle,

Responsable de la chronique :
Aventure spirituelle

Célébration des nations

Imprimer Par Denis Gagnon, o.p.

Quoi ? Une célébration en différentes langues qui regroupe des gens de divers pays du monde.

Pourquoi ? Pour se saluer mutuellement et souligner le caractère universel du message du Christ.

À quelle occasion ? Lors d’une activité dans le cadre d’une semaine interculturelle, à l’occasion d’une exposition d’œuvres d’artistes de différents pays, au cours d’une soirée de sensibilisation à des problèmes dans le monde, pour accueillir des immigrants de diverses régions de la planète ou pour tout autre événement à caractère international. Où ? Dans un local où on retrouve les drapeaux des différents pays d’origine des membres de l’assemblée, une carte du monde ou un globe terrestre, des oeuvres d’art de diverses régions du monde, dans une salle d’exposition d’une galerie d’art ou d’un musée Comment ? En communiquant dans les diverses langues parlées par les membres de l’assemblée, en invitant ces derniers à porter leur costume national, en utilisant des instruments de musique et des pièces musicales de tous les coins du monde. Un feuillet de participation sera nécessaire, notamment pour que l’assemblée puisse intervenir dans les différentes langues.

OUVERTURE
La célébration s’ouvre avec une pièce musicale tirée du répertoire traditionnel d’une région du monde. On peut aussi utiliser un chant en diverses langues, comme ceux du répertoire de Taizé. On peut encore proclamer ou chanter un psaume comme le Psaume 116.

Louez le Seigneur, tous les peuples ;
fêtez-le, tous les pays !
Son amour envers nous s’est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !

SALUTATION

Les membres de l’assemblée sont invités à se saluer mutuellement dans diverses langues, même celles qu’ils ne parlent pas. Le rite prend l’allure d’une longue litanie où on répète la salutation liturgique par excellence. Le caractère un peu fantaisiste de la démarche n’enlève rien au désir de partager quelque chose de la richesse des autres peuples. On aura soin cependant de donner, entre parenthèses, la prononciation selon les sons en français.

En français :
Le Seigneur soit avec vous.
Et avec votre esprit.

En anglais :
The Lord be with you.
And also with you.

En kirundi (Burundi) :
Horane umukama. (Mouholane oumoukama)
Yongere ahorane nawe. (Yongwele aholane maoué)

En arabe :
Assalam Li Jamiicum.
Wa maa rouhica.

En créole de l’Île Maurice :
Sainiaire restai ek vous. (Sénière resté ek vous)
Ek avek ou l’esprit. (Ek avek ou l’esprit)

En portugais :
O Senhor estija convosco. (O Ségnior estija convosco)
Ele esta no meio de nos. (Éle ichta nou méyou de noche)

En Batéké (dialecte du sud du Gabon) :
Ndiami raka bla bè.
È, na bla wè sè.

En créole d’Haïti :
Ségnè avek-ou.
É avek ou menm tou.

En Ouolof (Sénégal) :
Na borombi né ak yène.
Na né ak yow itam.

En vietnamien :
Chua o’ cung ank chi em.
Va o’ cung cha.

En toupouri (Tchad) :
Bâ mo haï se baï.
A mo haï sebo laï.

En latin :
Dominus vobiscum.
Et cum spiritu tuo.

En Adioukou (Côte-d’Ivoire) :
Gnam onj ogn ab. (Gnanm anneng ongn ab)
Lel ogn etch’ abj a bab. (Lél ongn etch’ abeng an bab)

En allemand :
Der Herr seimit euch. (Der Her seimit euch)

Und mit deinem Geiste. (Und mit deinem gesta)

En hongrois :
Az ur legyen veletek. (Az our lèdiene vèlètek)
Es a te lelkeddel. (Éche a tè lèl kèd dàl)

En ewe (Togo, Afrique de l’Ouest) :
Afeto la no kple mi.
Eye woa no kple wo gbogbo.

En slovène :
Gospod Zvami (Gospot Zvami)
In S Tvojim Duhom. (Ïn Stovïm Douhom)

En néerlandais :
De Heer zij met u. (De hér zai met u)
En met uw geest. (Èn mèt u gés)

En japonais :
Shyuwa Minasan to tomoni.
Mata Shisai to tomoni.

En espagnol :
El Senor esté con vosotros. (El Ségnor esté con vosotros)
Y con tu espiritu. (Y con tou espiritou)

En suédois :
Herren vare med er. (Hèrèn varé méd ér)
Och med er ande. (Oc méd éer andé)

En kinyarwanda (Rwanda) :
Nyagasani Yesu nabane namwe. (Niagazani iésu nabané namoué)
Nawe kandi muhorane. (Naoué kandi mouhorané)

En italien :
Il Signore sia con voi. (Il Signoré sia con voï)
E anche con lei. (É anke con leï)

Côte d’Ivoire :
Man gnamien ni amo tran.
Man oni akossou tran.

En roumain :
Pacea Domnului fie cu voi toti (Pâcchiâ Dômnoului fié cou voy totsi)
Amin. (Amin)

Nous nous saluons dans toutes nos langues.
Avec les audaces et les timidités qui sont les nôtres.
Nous nous saluons aux couleurs de nos cultures respectives.
Nous sommes venus du nord, du sud, de l’est, de l’ouest.
Des quatre points cardinaux qui marquent la terre
et qui nous situent les uns par rapport aux autres.

RITE DE L’HOSPITALITÉ

Dans certaines régions d’Afrique, on exprime l’hospitalité en offrant à ceux et celles qui arrivent
un peu d’eau dans une calebasse. J’invite des représentants des différentes régions du monde
d’où viennent les membres de notre assemblée à s’approcher :
N., du N., qui représente l’Afrique,
N., du N., qui représente l’Asie,
N., de la N., qui représente de l’Europe,

N., des N., qui représente l’Amérique
et N., de N., qui représente le Québec.

Je vous offre l’eau de la calebasse à vous qui venez de loin et qui avez fait un long voyage jusqu’ici.

Les personnes appelées s’approchent et boivent. Elles retournent dans l’assemblée pendant qu’on proclame ou chante le psaume suivant.

PSAUME 66

Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse,
que son visage s’illumine pour nous ;
et ton chemin sera connu sur la terre,
ton salut, parmi toutes les nations.

R Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ;
qu’ils te rendent grâce tous ensemble !

Que les nations chantent leur joie,
car tu gouvernes le monde avec justice ;
tu gouvernes les peuples avec droiture,
sur la terre, tu conduis les nations. R

La terre a donné son fruit ;
Dieu, notre Dieu, nous bénit.
Que Dieu nous bénisse,
et que la terre tout entière l’adore !

PRIÈRE PSALMIQUE
À toi, Dieu, la louange unanime et joyeuse des peuples
de toute race et de toute langue,

de toute culture et de tout pays,
depuis l’aurore du temps jusqu’à l’épuisement des siècles !
En leur nom, ton Église te bénit et te rend grâce
pour la fécondité de la terre,
les fruits de l’intelligence et du coeur.
Garde-nous dans la nouvelle et éternelle alliance,
qu’elle nous illumine jusqu’aux siècles des siècles.

R Amen.

INTRODUCTION À LA LECTURE

De toutes les nations et de tous les peuples, venez joyeusement, montons à la montagne du Seigneur. Il nous enseignera ses chemins et nous suivrons ses sentiers.

PREMIÈRE LECTURE

Une lectrice ou un lecteur francophone proclame cet extrait du Livre d’Isaïe 2, 1-5.

Le prophète Isaïe a reçu cette révélation
au sujet de Juda et de Jérusalem.

Il arrivera dans l’avenir
que la montagne du temple du Seigneur
sera placée à la tête des montagnes
et dominera les collines.
Toutes les nations afflueront vers elle,
des peuples nombreux se mettront en marche,
et ils diront :
« Venez, montons à la montagne du Seigneur,
au temple du Dieu de Jacob.
Il nous enseignera ses chemins

et nous suivrons ses sentiers.
Car c’est de Sion que vient la Loi,
de Jérusalem la parole du Seigneur. »

Les lecteurs suivants répètent dans leur langue la phrase suivante : « Venez, montons à la montagne du Seigneur. » Les propositions ne sont qu’un exemple. On peut faire appel à d’autres langues parlées par l’un ou l’autre membre de l’assemblée.

Lecteur ou lectrice anglophone :
Come, let us go up to the mountain of the Lord.

Lectrice ou lecteur hongrois :
Menjünk fel az Úr hegyére !

Lecteur ou lectrice malgache :
Andeha isiha hiahatra
any m-tendrombohitr ‘Iaveh.

Lectrice ou lecteur francophone :
Il sera le juge des nations,
l’arbitre de la multitude des peuples.
De leurs épées ils forgeront des socs de charrue,
et de leurs lances, des faucilles.
On ne lèvera plus l’épée nation contre nation,
on ne s’entraînera plus pour la guerre.

Venez, famille de Jacob,
marchons à la lumière du Seigneur.

Les lecteurs suivants répètent dans leur langue la phrase suivante : « Marchons à la lumière du Seigneur. »

Lecteur ou lectrice anglophone :
Let us walk in the ligth of the Lord.

Lectrice ou lecteur hongrois :
Járjunk az Úr fényében !

Lecteur ou lectrice malgache :
Ha aoha handeha amin’ny faha
zavan ‘Iaveh isiha.

PSAUME 148
L’assemblée chante le psaume. On peut aussi le proclamer en alternant entre un psalmiste et l’assemblée, celle-ci disant les parties en caractères gras.

Louez le Seigneur du haut des cieux,
louez-le dans les hauteurs.
Vous, tous ses anges, louez-le,
louez-le, tous les univers.
Louez-le, tous les univers.

Louez-le, soleil et lune,
louez-le, tous les astres de lumière ;
vous, cieux des cieux, louez-le,
et les eaux des hauteurs des cieux.
Louez-le, tous les astres de lumière.

Qu’ils louent le nom du Seigneur :
sur son ordre ils furent créés ;

c’est lui qui les posa pour toujours
sous une loi qui ne passera pas.
Qu’ils louent le nom du Seigneur.

Louez le Seigneur depuis la terre,
monstres marins, tous les abîmes ;
feu et grêle, neige et brouillard,
vent d’ouragan qui accomplis sa parole ;
Louez le Seigneur depuis la terre.

Les montagnes et toutes les collines,
les arbres des vergers, tous les cèdres ;
les bêtes sauvages et tous les troupeaux,
le reptile et l’oiseau qui vole.
Louez le Seigneur depuis la terre.

Les rois de la terre et tous les peuples,
les princes et tous les juges de la terre ;
tous les jeunes gens et jeunes filles,
les vieillards comme les enfants.
Louez le Seigneur depuis la terre.

Qu’ils louent le nom du Seigneur,
le seul au-dessus de tout nom;
sur le ciel et sur la terre, sa splendeur :
il accroît la vigueur de son peuple.

Louange de tous ses fidèles,
des fils d’Israël, le peuple de ses proches!

PRIÈRE UNIVERSELLE

Élargissons notre prière.
Qu’elle prenne les dimensions de l’univers
et rejoigne toutes les nations.

INVOCATION

On peut chanter le refrain extrait de Trilingual Intercession, Michael Hay.

Lord, hear our prayer,
Seigneur, écoute-nous,
Señor , escuchanos.

­ Seigneur, notre prière monte vers toi
pour l’Église répandue à travers le monde.
Donne-lui d’être la voix qui résonne en harmonie
malgré et avec les différences de race et de culture.
Nous te prions. R

­ Nous te prions, Seigneur, pour les peuples
que tu as établis dans le monde.
Donne-leur d’être unis dans la paix et la bonne entente.
Nous te prions. R

­ Nous te prions, Seigneur,
pour les hommes et les femmes qui vivent loin de leur patrie.
Donne-leur, dans la nuit de leur solitude,
de trouver un foyer qui leur offre réconfort et chaleur humaine.
Nous te prions. R

­ Nous te prions pour notre assemblée

unie dans la diversité. Donne lui de découvrir en toi
un amour qui rassemble toute l’humanité.

PRIÈRE DU SEIGNEUR

Une prière va exprimer notre communion. Une prière proclamée dans toutes les langues de la terre, ou presque. Une prière reçue du Seigneur pour nous rassembler en Dieu.

Des personnes de différents pays disent dans leur langue Notre Père qui es au cieux. L’assemblée poursuit en français.

En espagnol :
Padre nuestro, que estas en el cielo.

En anglais :
Our Father, who art in heaven.

En arabe :
Abana alzy fi al sama wat.

En italien :
Padre nostro, che sei nei cieli.

En portugais :
Pai nosso que estais nos céus.

En allemand :
Vater unser im Himmel.

En néerlandais :
Onze vader die in de hemel zijt.

En hongrois :
Mi Atyank, aki a mennyekben vagy.

En kirundi :
Dawe watwese uri mw’ijuru.

En ewe (togolais) :
Mia to si le djifo.

En roumain :
Tatal nostru care ne esti în ceruri.

En créole haïtien :
Papa nou k nan ciel la.

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite
sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui
notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Car c’est à toi qu’appartiennent
le règne, la puissance et la gloire
pour les siècles des siècles !

PRIÈRE DE CONCLUSION

Nous te rendons grâce, Seigneur, pour notre assemblée.
Tu nous donnes de nous rencontrer,
de tisser des liens
avec et malgré nos différences d’origine et de mentalité.
Permets-nous de recevoir ton Esprit dans nos conversations,
de reconnaître ton Fils Jésus dans chacun de ses membres,
afin de réaliser déjà ici-bas l’unité de tous les peuples.
Nous te prions par Jésus le Christ, notre Seigneur.

R Amen.

BÉNÉDICTION

À celui qui a le pouvoir de vous affermir
selon l’Évangile de Jésus Christ,
manifesté et porté à la connaissance de tous les peuples,
à Dieu, la gloire par Jésus Christ aux siècles des siècles.

R Amen.

PRIÈRE
Sur un fond musical (des instruments de divers pays, si cela est possible), quelqu’un lit la prière suivante de Lytta BASSET, extraite de Lytta BASSET, Francine CARRILLO, Suzanne SCHELL, Traces vives. Paroles liturgiques pour aujourd’hui, Genève, Labor et Fides, p. 96.

À la table de ta maison, Seigneur,

il y en a pour tous les goûts :
c’est la fête aux mille chansons,
c’est la tendresse aux mille caresses,
c’est le silence aux mille échos.

À la table de ta maison, Seigneur,
il y en a pour toutes les couleurs :
de l’indien à l’esquimau,
de l’africain au tibétain,
du blanc au polynésien,
tu déploies l’arc en ciel de ton Église,
des confins aux confins de la terre.

À la table de ta maison, Seigneur,
il y en a pour tous les horizons :
les pauvres aux mains pleines de rêves,
les joueurs de flûte plus têtus que le malheur,
les tristes, prisonniers de leurs souvenirs,
ton appel à la joie hante leur voyage.
Ils sont en chemin vers ta maison.
Nous les avons rejoints du fond de nos nuits.
Nos pas les ont suivis, des milliers de pas
vers la même demeure.
Et déjà tu cours à notre rencontre :
de toute éternité tu nous attendais

À la table de ta maison, Seigneur,
tous ont entonné l’hymne de ta gloire
et nous sommes aussi de la fête :
Hosanna aux plus haut des cieux !

CHANT FINAL

On peut terminer la célébration avec un chant comme We are marching (originaire d’Afrique du Sud).

PROLONGEMENT

La célébration se poursuit en partageant des fruits, des desserts ou des boissons de différents pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aventure spirituelle

Les autres chroniques du mois